Lâche ton trapèze

4-fsca-pifa-by-rich-riggins

 

Aimez-vous le cirque ?

 

L’un de mes numéros préférés, ce sont les trapèzes. À quoi tient la fascination qu’il exerce ? À cet instant très particulier où, après avoir pris de l’élan, l’acrobate prend le risque de lâcher son trapèze : il se retrouve alors brièvement dans le vide – c’est le moment de tous les dangers ! – avant d’empoigner le trapèze suivant qui lui permettra d’atteindre l’autre bout du chapiteau.  

C’est une belle métaphore de l’une des diverses manières dont on peut réussir un changement dans la vie.

Les trapèzes indiquent que certaines transitions ne sont possibles qu’à condition d’oser se lancer, de savoir lâcher prise, d’utiliser tout l’élan (l’énergie, les ressources) qu’on a accumulé auparavant.

C’est une prise de risque, mais un risque calculé. 

À ne pas vouloir lâcher le premier trapèze avant de tenir le suivant dans la main, on court un autre risque : celui de stagner,  rater sa chance.

 

Il faut parfois savoir oser faire le grand saut !

 

Ma gratitude s’adresse à Olivier CLERC
dont je partage avec vous cette magnifique métaphore
qui m’a beaucoup aidée à un moment charnière de ma vie.
J’ai eu la chance de rencontrer Olivier
et de le remercier pour ses ouvrages
qui m’accompagnent au quotidien dans mon métier.
Si vous avez aimée celle-ci, vous aimerez les autres :
« La grenouille qui ne savait pas qu’elle était cuite »
«  Même lorsque la rivière recule, elle avance »
« Lâche ton trapèze et attrape le suivant »
http://www.olivierclerc.com

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :